Zone hadale. (sexe faible)

J’avais la certitude de trahir. Je travaillais doucement, image par image, et je sentais le trouble, je savais de quoi tout cela parlerait. Je trahissais les garçons autoritaires et secrets. Je trahissais les garçons autoritaires. Je trahissais les garçons. Je trahissais.

Dans la grande profondeur, les gestes deviennent de plus en plus difficiles, animer, préparer les plans, amener les personnages au mouvement intérieur, tout devient de plus en plus pesant. Je pensais manquer de légitimité (oxygène) pour représenter la poupée.

La poupée s’est retournée contre moi. Contre ma bouche. Elle prit tout l’espace, et surtout l’espace de la violence, qu’elle a rendu « affectueuse » et « apaisante ».

© 2018