Joseph Fritzl, «un despote régnant par la terreur sur plusieurs générations de sa famille»