Louise Bourgeois_La destruction du père

Louise Bourgeois. The destruction of the father 1974.

“j’étais terrorisée parce qu’à la table familiale, mon père n’arrêtait pas une seconde de parler, de se vanter, de se montrer à son avantage. Et plus il se vantait, plus nous nous sentions insignifiants. Soudain, il y a eu un moment de tension effroyable, nous nous sommes jetés sur lui – mon frère, ma soeur, ma mère – tous les quatre, nous l’avons empoigné et traîné sur la table, nous l’avons écartelé, déchirant ses bras, ses jambes, nous l’avons démembré, vous voyez? Et nous l’avons si bien déchiqueté que nous l’avons mangé. Fini. C’est un fantasme, mais parfois le fantasme est vécu.”

Entretien avec Donald Kuspit, 1988