12

Qu’il est précieux ton amour, ma poupée ! A l’ombre de tes ailes, tu abrites les hommes : ils savourent les festins de ta maison ; aux torrents du paradis, tu les abreuves.