Je n'avais pas établi de manière définitive le scénario.

Ce premier synopsis était vraiment très "cartoon"… "Jeune", "arrondir", "prisonnière", "en cacher un autre"… Le travail qui a suivi, a dramatisé le sens des images, et rendu la tension et la violence existentielle des personnages très réaliste.

Exit le "Cartoon", et sa violence caricaturée, sa représentation sur-gonflée, colorée. Je suis content d'être entré dans leurs muscles.