Quelles interprétations faisiez-vous des formes que prenaient les nuages. Prenaient-ils des formes amicales, inquiétantes, aviez-vous une vision identique à chaque fois, ou cela variait-il selon votre humeur

Jubin : Je n'y vois que des monstres. Ils sont lents, amicaux, lointains. Silencieux. Ils s'entre-déchirent lentement, lourdement… J'aime les regarder. D'énormes masses en métamorphose constante. Des crânes monstrueux, des gueules ouvertes, silencieuses, dévorant l'azur. Des griffes fendant des ventres blancs et lumineux.