Menu Fermer

pour-vous-le-jeu-de-la-princesse-etait-de

Pour vous, le jeu de la princesse, était de détruire sa prison et de la libérer. De conquérir un espace imaginaire. Ensuite, le jeu s'arrêtait. L'histoire d'amour ne vous apportait aucune inspiration

Jubin : Que voulez-vous dire ?

Vos jeux se terminaient tous au milieu du chaos que vous aviez créé. La suite de l'histoire, une sorte de reconstruction, de continuation, n'existe pas. Il n'y a pas d'histoire, pas de jeu avec cette princesse dans vos bras

Jubin : Je dois dire que c'est exact.

C'est une forme de jeu en crise aiguë. Violent et très ordonné. Rempli de magies, d'incantations et de codes précis. Répété à l'identique pratiquement à chaque fois

Jubin : C'est vrai… Mais quel pied.